Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le film de notre rencontre ...

    Il fallait bien que ça se fasse un jour … présenter la fratrie des deux familles respectives … alors Tieum - mon frère - et Anne - sa dulcinée - se sont dit que les vacances étaient le moment idéal pour nous réunir, Olivier et moi. D’autant que nous avons le même age, sommes tous les deux leurs aînés, deux caractères de chiens… tout ça … Il y avait donc matière à nous entendre, en tous cas pour des présentations rapides à l’occasion d’un déjeuner…

    Du coup, ils ont bien fait les choses, nos tourtereaux. Un déjeuner dans leur nouvel appart. – au passage, c’est plutôt chouette d’avoir un tel appart. avec une telle vue sur la cathédrale !!

    Au départ, nous étions plutôt réservés, Olivier et moi … chacun se jaugeant probablement et improbablement de loin et de manière effacée ..

    Un déjeuner aux p’tis oignons, en fait, lors duquel chacun a commencé à se sentir plus à l’aise … en effet, au fur et à mesure de la discussion, les intérêts communs apparaissaient…

    Et il a beau paraître un tantinet stricte voire très très classique et pas du tout mon genre, le père Olivier, il apprécie quand même les films d’Harmony Korine et de Vincent Gallo (et rares sont ceux, dans mon entourage, qui connaissent seulement les noms de ces deux gars !!). Puis, il semble aussi plutôt calé sur l’époque de la Factory et du mancunien Tony Wilson… le père Olivier … et là, ça faisait quand même 2 fois 10 points de gagnés à mes yeux !!!

    Alors on a parlé musique, cinéma, sorties à Paris … et puis téléchargements… et là, on en est venus à aller visiter l’ordinateur de nos hôtes pour voir les films que nous pourrions chacun leur emprunter …

    Il y avait notamment des courts métrages de Klapish .. alors on s’est dit qu’on allait les visionner.

    A ce moment là précisément, Mathieu et Anne nous ont gentiment prévenus du fait que « le Ramoneur des Lilas », le court qui avait attiré mon attention et que je m’apprêtais à lancer, était un court disons … « assez particulier … pas tout public … et que enfin, ils ne s’attendaient pas du tout à ça quand ils l’ont téléchargé … » espérant ainsi nous dissuader de le visionner … Mathieu surenchérissait en disant… « attention, c’est un peu osé… »

    Et puis, je décide de lancer qd même les choses. Et nous voilà partis pour visionner le court métrage de Klapish … argumentant en même temps de nos affinités pour son cinéma …

    « Le ramoneur des Lilas » le court que nous étions en train de regarder, est en fait une parodie de film de boules … plutôt très amusant, plutôt bien fait … en tous cas, pour ma part, je trouvais ça cocasse.

    Olivier, (quand même très classique) semblait de son coté plus timoré… et de plus en plus géné .. et pour cause, plus nous avancions dans le film, plus la parodie se changeait en vrai film de boules, gros plans et scènes crues se multipliant !!!

    Olivier, très mal à l’aise, jouant de ses mains pour chercher à disperser l’attention. Tieum et Anne se tenant debout, perplexes, ne sachant pas comment gérer les choses … et moi assise devant l’ordinateur, réagissant un peu tard sur l’incongruité des images … stoppant le film trop longtemps après que soient dejà passées qqes scènes très osées et particulièrement bien bruitées !!

    Autant vous dire qu’au moment où le silence s’est enfin fait, une atmosphère très très très spéciale régnait dans la pièce !!! Un silence de plomb et pas un regard ne cherchant à se croiser !!! Je rappelle qu'une heure auparavant, nous ne nous connaissions pas !!! Alors, vous comprendrez que réagir à chaud sur un film de boules quand on ne connaît pas l’autre, et qu'il s'agit de votre "belle-famille", ce n’est pas évident !!!

    Mais moi, ca m'a fait beaucoup rire !!!

    Alors voilà vous saurez tout : c’est donc devant un boulard que j’ai rencontré pour la première fois Olivier, le frère de ma belle-sœur !!!

    Au moins, le jour où nos frère et sœur respectifs se marieront, nous aurons un truc léger à raconter qui, j’en suis sûre, plaira beaucoup à nos parents et grands-parents respectifs !!!!!!!!!!!!

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 0 commentaire Imprimer
  • La reine du Golden Gate Bridge !

    Le Golden Gate Bridge, c’est LE pont mythique de la Bay de San Francisco. Ce gigantesque et superbe pont qui relie SF a Sausalito par l’autoroute 101. Un pont de 8.981 pieds de long (soit 2.737 mètres) en pleine faille de San Andreas.

    Ne sont autorisés à traverser le pont que des voitures et camions à une vitesse élevée et moyennant payage - puisqu’il s’agit d’une autoroute.

    Je me baladais tranquillement en pétrolette sur Presidio (c’est le mont d’où débute le Golden Gate Bridge), longeant la côte, m’arrêtant pour profiter des vues et tentant de me rapprocher le plus possible du GG Bridge afin de le voir au mieux …

    C’était magnifique, la baie, la mer, la vue…

    Et à force de m’en approcher …. je ne me suis jamais autant rapprochée que nul ne l’aurait souhaité !!

    En effet … m’approchant et m’approchant encore - c’est ce qu’il y a de génial avec le scooter, je me suis vue prise dans le flot de véhicules qui filaient à grande vitesse pour traverser le pont. Ca roulait à une telle vitesse et il y avait tellement de véhicules que je ne pouvais décemment pas faire autre chose que de suivre le flot. La Panique !!!

    Me voilà en pétrolette sur l’autoroute 101 et de surcroît sur le GG Bridge. Impossible d’envisager un U Turn ou simplement de m’arrêter !!

    Une vraie, une belle, une grosse, très grosse trouille !!

    Tout d’abord, je vous laisse vous imaginer en pétrolette de 49cm3 non autorisée sur une autoroute où les voitures sont lancées à fond les ballons !! Les voitures vous balayent sur leur passage en raison de leur vitesse. Et aux US, les 2 roues et à fortiori, les scooter du genre pétrolette, ils ne connaissent et ne pratiquent pas vraiment. Alors, c’est pas leur genre non plus que d’y prêter attention ou de rouler en conséquence !!!

    Imaginez ensuite que vous êtes prise dans ce flot sur un gigantesque pont en plein milieu des courants de vents de la baie. Votre pétrolette, en plus du souffle des voitures, lancée à une vitesse que vous voulez maximale pour sortir au plus vite de ce calvaire, vacille à chaque rafale de vent !! Et du vent, sur ce pont, yen a un paquet !!!

    Imaginez enfin que chaque morceau de route du pont est jointe à une autre par un système dentelé dont les pales métalliques font la largeur du pneu de votre pétrolette et que lancée a cette vitesse, il vous faut aussi faire très très attention à ce que votre pneu ne s’enfile pas dans ces rainures au risque de vous y coincer !!!

    Enfin, imaginez que pendant tout le trajet, non seulement vous avez bien en tête l’impérieuse nécessité de sauver votre peau mais vous y ajoutez en plus la trouille du flic américain et de cette répression de l’illégalité si sévèrement appliquée aux US, étant donné que vous n’avez ni permis de conduire (en plus aux US, ce type de petrolette necessite un permis special) ni assurance pour le scooter sur vous !!!!!!!!!!!!

    Vous imaginerez alors aisément à quel point ce pont peut paraître encore plus long qu’il n’est quand vous êtes dessus et dans cette situation !

    Je crois que si on avait voulu le faire, personne n’aurait mieux fait !! Et cela n'étonnera probablement et finalement personne... une simonade parmi d'autres ... Y avait que la mère clochette pour ne rien trouver de mieux que de se mettre dans ce pétrin et quand je vous dis pétrin, c’est que non seulement il a fallu que j’assure le calvaire de cet aller de 2.737 mètres mais il me fallait, bien évidemment, faire le trajet retour !!

    Alors, forte de m’être fait la frayeur de ma vie à l’aller, j’ai opté pour une autre illégalité pour le chemin du retour… Tant que j’y étais autant faire les choses bien, les diversifier et en profiter ! Alors j’ai opté pour un retour sur la voie des pedestrians (moins fréquentée !!) mais tout aussi illégale pour les pétrolettes. Et tant qu’à faire, ce que je souhaitais avant tout, c’était de profiter de la vue puisque j’y étais.. sur ce pont !!!

    Alors je l’ai traversé dans l’autre sens, tout doucement, répétant dans ma tête le discours de jeune française que j’allais sortir aux flics au moment opportun, me préparant à exagérer mon accent frenchy… mais surtout, j’ai gravement profité de la vue MA-GI-FIQUE que l’on a de toute la baie !! c’était tout simplement splendide !!!

    Le flic que je suis allée délibérément accoster à la fin de mon périple - parce que dans ce genre de cas, il vaut mieux provoquer la chose plutôt qu’être alpaguée et surtout parce qu’il fallait bien que qq’un m’aide à me sortir de ce pétrin – le gars donc, était visiblement interloqué !

    Faut dire qu’il ne doit pas en voir souvent des pétrolettes .. déjà … conduites par une fille.. de plus … et française de surcroît.. sur ce pont !!!! Bref, je crois que je l’ai un peu déboussolé le cop !! Tant et si bien qu’il m’a gentiment ouvert le chemin pour me faire sortir de ce traquenard !!

    Ouf !!!!!!!!! Relâchement total ! Dès, je suis arrivée dans la foret de Presidio, je suis descendue de ma pétrolette au milieu des pins, les jambes vacillantes. Je n’avais pas eu aussi peur depuis … depuis .. . hum… depuis l’escalade de la cathédrale d’Amiens probablement ! 

    En tous cas, je pense pouvoir me targuer d’être la première picarde, voire la première française à avoir traversé le Golden Gate Bridge en pétrolette à une vitesse de 25mph, aller-retour et sans payer.

    Clochette, Queen of the GGB !!

    Et pour ceux que ça intéresse... 2 liens pour plus d’informations sur le GGB, superbe pont au demeurant !!

    http://www.goldengate.org/

    http://www.america-dreamz.com/californie/paysages/frisco/golden_gate_bridge.php

    Enfin... le site de la ville http://www.sfgate.com

     

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 2 commentaires Imprimer
  • Le même soleil à Wuhan, San Francisco et Paris...

    Une conversation téléphonique internet avec Oliv. à Wuhan (enfin, en Chine !) et Stef. à San Francisco en simultané et gratuitement - bien évidemment ! C'est bon ça !!

    Tous les 3 le même soleil et tous les 3 la même peche !!

    Pendant 20 minutes... des potes séparés à 3 endroits opposés du monde qui discutent tranquilou comme s'ils étaient dans la même pièce !!

    Je ne suis pas sure que nos grands-parents auraient cru à cela à l'époque... Et je suis peut-être très naïve, mais moi ça m'épatera toujours !!

    Merci skype !

    Lien permanent Catégories : Humeurs Imprimer