Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A semaine pourrie, J’GO le vendredi

On peut râler contre le réveil, ce vendredi matin, le retarder, encore et encore,
et croire entendre son lit intimer un « reste ici ».
On peut se dire que cette semaine n’est pas l’une de celles que l’on préfère, du genre un peu "pourri",
parce qu’elle fut celle de l’annonce du décès de votre acteur monumental vénéré,
ou d’affaires nauséabondes comme Weinstein, ou les Inrock et ce chanteur que l’on a longtemps écouté mais que l’on n’a plus envie de citer,
parce que finalement les espagnols de catalogne ne savent plus sur quel pied danser,
parce que le monde semble se ficher, entre autre, de la situation des Rohingyas et de ses naufragés,
ou encore parce que les décisions de Donald the Bitch (sic Eminem) soulignent, chaque jour un peu plus, son esprit vicié

Mais on peut aussi se dire qu’elle touche à sa fin, cette fichue semaine,
qu’au milieu, il y a eu des débats passionnants avec Sandra et Bardya,
que son assistante est un cœur avec qui l'on est ravie de travailler,
même si c’est avec François Cluzet qu’elle veut absolument vous caser (??!)
que l’on a encore des fraises à cueillir (oui oui)
que le WE va permettre de dormir,
et et et …
que ce soir, on décide de sortir tôt,
pour filer directement boire des coups au J’Go !

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel