Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Qqes heures en Asie ...

    La simple idée de rentrer dans un supermarché me hérisse le poil. L’idée de consommation de masse d’une part. Ensuite, tout ces produits conditionnés sous brique ou sous plastique qui n’ont pas d’odeur. L’absence d’échanges humains et de conseils. Enfin, les bruits, la lumière, la foule, la cohue et la queue !!! c’est tout simplement un calvaire pour moi !

    Et puis, on s’était dit qu’on irait faire un tour chez Tang. Ca faisait longtemps qu’on n’y était pas allées....
    Alors, je m’étais préparée. C’était l’occasion de trouver de la pâte de curry vert. Depuis le temps que j'en cherchais. Je m'etais motivée, y avait plus qu'a y aller ! Un vrai challenge pour moi, mais pour du Curry Vert, fallait le faire !!!

    Du coup, on a pris mon scooter et on a débarqué dans le 13eme. On s’était dit qu’on ferait le supermarché puis l’entrepôt. Et on a commencé par l’étage alimentaire.

    Je ne sais pas si vous connaissez Tang Frères, le samedi après-midi. Pour moi, c’est un supplice mais ça vaut vraiment le détour !

    D’abord, ca grouille de chineses !! « Evidemment ! » me direz-vous, mais on a beau s’y attendre, cette foule de chineses, c’est déroutant. En l’espace d’une minute, vous avez quitté la France - je vous promets !!

    Ca grouille donc, de gens plus petits que moi (et oui !!) qui se bousculent, gigotent, touchent a tout, ne vous laissent que peu de place, parlent - que dis-je râlent presque - en chinois que vous ne comprenez pas ! Bien evidemment ! Une sorte de brouhaha permanant. Il fait chaud. Les odeurs de sueur, de viande, de poisson, d'epice, de sauce... se melent... Ca sent pas bon du tout !! C’est petit, exigu, mal rangé, pas propre, éclairé au néon. Ici, le C.R.M., ils ne connaissent pas ! Et dans les rayons, il n’y a pas un produit dont vous connaissez le contenu !

    Des boites… des poches … des conserves… de sauces, de mixtures, d’accompagnements, de condiments... toutes plus hasardeuses les unes que les autres pour qui ne connaît pas la cuisine chinoise.

    Des poissons-lune desséchés et congelés, des légumes dignes de l’espace (garangal et autre chou chinois), des épices en quantités astronomiques, les 45 sortes de sauces soja ou sauces d'huitres, des champignons noirs de toutes sortes qu’on pourrait imaginer tout droit sortis de Tchernobyl, des bonbons à la pâte de riz et à l’olive noire, des douceurs aux haricots, des beignets de bananes… Il n’y a pas un produit qui ait une apparence similaire à ceux de nos supermarchés occidentaux. Et le glutamate … Ici, c’est le royaume du Glutamate… qu’on retrouve dans tout !!!

    Autant vous dire que pour faire nos choix, on a passé un temps fou à ce fameux étage alimentaire, auscultant les produits un par un, nous interrogeant sur leur composition puis nous interrogeant sur leur utilisation potentielle. Concluant enfin soit par un « Ouais, ça a l’air chouette, je tente » ou bien sur un «Glurps ! Comment font-ils pour avaler ça !! No way !». Et des choses dont on ne connaîtra jamais ni la composition ni l’utilisation, yen a un paquet !!!

    On avait des paniers gavés à craquer : il faut dire aussi que si vous êtes basique dans vos besoins, c’est quand même l’endroit rêvé pour trouver Badiane, Ecorces de Cannelle, Coriandre, Cardamone, Réglisse en copeaux, Riz parfumés, Soja, Citronnelle, Feuilles de bananier ou de bambou, Currys… en quantité et à des prix défiant toute concurrence !!

    Et là, une fois que nous avions 5 kilos dans chaque paniers, nous avons opté pour l’étage maison. Heureusement, ya moins de monde. Et on s’est amusées a traîner dans les rayons, observant là encore la diversité des produits. C’est le fait d’être en scoot qui nous a sauvées. !! Parce que les rice-cookers et autre Wok, en passant par les masques chinois, les kimonos pour enfant, les bâtons d’encens, la vaisselle, le papier d’or, les pinceaux, la peinture… a des prix dérisoires … ça donne carrément envie de faire des cadeaux a tous ceux que vous connaissez !!

    Bref, vu les kilos qu’on traînait dans nos paniers, la fatigue d’une telle foule et le mal de crane généré par tant de bruits et d’odeurs étrangères nous ont fait abandonner l’idée d’aller faire un tour dans l’entrepôt … Une prochaine fois, certainement. Et c’est là que notre après-midi en Asie s’est achevé.

    Ce qu’il y avait de curieux, c’est que nous avions un besoin impérieux de paysages et de repères occidentaux ! Pourtant, si yen a bien deux qui aiment les lieux atypiques, c’est nous. Alors, c’est avec étonnement que nous avons apprécié le soulagement du calme et de « l’occidentalité » de notre bon vieux quartier même si nous étions ravies de notre après-midi !!


    …. Avis aux parisiens qui n’ont pas la chance de pouvoir quitter la capitale le WE … Je vous conseille d’aller faire un tour chez les frères Tang, une fois, pour voir, pour comprendre. En plus, vous y trouverez plein d'idées. Et puis, vous y verrez peut-être aussi, dans les salles à coté, des vieux chinois grisonnants qui jouent aux ma-jong, échecs et autres loto et karaoké en buvant du thé.

    Sincèrement ça vaut le détour et ça vous dépayse totalement pour qqes heures !
    Et puis … il me semble que c’est bientôt le nouvel an … et ça aussi je vous le conseille vivement…

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 0 commentaire Imprimer
  • Taillage de costard

    C’est curieux… je ne sais pas d’où vient cette tradition, mais le taillage de costard semble être un sport national. En effet, on peut constater que la coutume française de la « critique organisée » est pratiquée de manière assidue et cela quel que soit le type de CSP ou de contexte de réunion.

    Et je trouve cela particulièrement intéressant !
    A croire que nous prendrions un plaisir certain a relooker, de son cortex à son physique, l’ensemble de ceux qui nous entourent, avec une préférence pour ceux que nous côtoyons le plus et qui, surtout, ne sont pas présents.
    Pratique somme toute assez peu catholique pour les générations qui sont les nôtres et qui sont encore teintées, quoi qu’on en dise, d’une mentalité et d’un fonctionnement encore terriblement judéo-chrétien !

    Tout d’abord, rappelons la signification de l’expression taillage de costard.
    En comparaison à celle de critique qui peut varier du positif au négatif, le taillage de costard est coloré d’un négativisme incontestable.
    En effet, l’optimisme, la pondération, la modération, l’impartialité ou la délicatesse n’ont que peu de place dans cette activité. On notera que le terme de critique peut correspondre à celui d’appréciation, bonne ou mauvaise, alors que celui de taillage de costard pourrait aisément s’apparenter à celui de dépréciation. Et c’est probablement là tout l’intérêt de la discipline !

    Quelques questions se posent déjà : d’ou nous viendrait ce goût prononcé pour le dénigrement d’autrui, qu’il soit léger et chargé d’humour ou profond et terriblement méchant ?
    La simple jouissance sadique des défauts ou des erreurs de l’autre ? Cela découlerait-il d’un contexte social suffisamment difficile qui pousserait a ce défoulement exutoire ?
    Ou le besoin tellement humain de chercher chez l’autre ce qui est pire que chez nous pour ne surtout pas nous pencher sur nous-même?

    On constatera ensuite que ce n’est pas nécessairement dans les assemblées les plus upper-class que le taillage de costard est le plus smart. Il eut été effectivement à supposer que l’échange de points de vues visant a rhabiller autrui se voudrait plus fin, plus délicat ou plus sympathique dans les milieux dits « bien éduqués ». Détrompons-nous ! Force est de constater que plus l’Etre est doté d’outils d’analyse, plus sa critique sait être féroce voire immodérée.

    Enfin, nous observerons que ce sont souvent les meilleurs orateurs, non pas les meilleurs penseurs, (même si les deux se conjuguent parfois) qui reçoivent la plus belle presse dans cette discipline.
    N’avez-vous pas dans votre entourage, un ami, une connaissance, qui n’est jamais le plus futé de l’assemblée mais qui systématiquement brille grâce aux critiques acerbes qu’il assène en et sur votre société ?

    D’autre questions se posent alors : n’aurions nous pas tendance a donner plus facilement place à ces fameux bons orateurs, jugeurs professionnels, plutôt qu’à ceux qui ont des vrais sujets de préoccupations, de vraies idées loin de toute «déblatération» mais qui, faute de capacité oratoire, se fondent dans une masse a laquelle personne ne prête plus attention ?
    Ne donne t-on pas plus facilement la part belle à celui qui saura discourir par le jugement qu’à celui qui tiendra le bon sujet sans savoir épiloguer et cela par souci de facilité ?
    Cela découle t-il d’une fascination générale pour ceux qui assument publiquement, et donc de manière remarquable (dans le sens « à remarquer »), leur point de vue ?
    Les media d’aujourd’hui et les stars qu’ils élèvent et entretiennent en sont, pour moi, une première preuve.

    Je m’interroge sur la question même de nos amusements. Vous me direz que de tout temps, les jeux du cirque, les joutes verbales et autre fou du roi… ont existé.
    Même si ces jugements peuvent se prévaloir d’une dose certaine et remarquable d’humour, l’exercice est devenu pratique courante (ne relevant plus de l’occasionnel spectacle) et c’est probablement ce qui me gène. Je ne remets pas en cause le bien-fondé de ces media. Ils ont un rôle que je leur reconnaît. C’est la « normalité » de l’exercice, que ces media légitiment inconsciemment, qui suscite mon interrogation.

    Cela pour conclure sur le fait que j’ai de plus en plus de mal a passer des soirées à assister voire à participer à des lynchages organisés, jamais complètement méchants (il faut le reconnaître) mais révélateurs de ce besoin de trouver le défaut, la petite faille, le truc amusant voire de briser un sujet, souvent le même et souvent absent, pour trouver matière à échanger.
    N’y a t-il pas de sujets plus intéressants, tels que nos propres défauts, nos propres réflexions, ou nos vraies interrogations personnelles, qui d'ailleurs, assumés publiquement, trouveraient plus rapidement dénouement ou évolution, et probablement susciteraient bien plus de Respect parce que justement assumés et partagés ?
    Je me dis enfin que ce type d’amusement, celui de la critique, n’a d’intérêt que s’il aboutit à une explication, à l’échafaudage d’une solution donc à une conclusion positive.

    Je constate simplement qu’aujourd’hui nous laissons beaucoup, beaucoup de place à ce jeu de dénigrement alors que celui-ci même pourrait valoir tout autant s’il se bornait à la critique pure et simple, passant par une analyse complète du sujet, c’est à dire incluant ses mauvais COMME ses bons aspects, modérant ainsi notre examen et lui donnant, de fait, une dimension bien plus positive pour chacun d’entre nous.

    Il y a tellement de choses passionnantes dans chacune de nos propres vies, tellement d’expérience à en retirer, que celles-ci valent, à mes yeux, bien plus d’être traitées, plutôt que le taillage de costard que nous pratiquons finalement tous assez facilement (plus rarement chez certains que chez d'autres) à propos de sujets ou à propos de ceux qui ne sont pas Nous et qui, surtout, ne sont pas là. Même si c'est pour rigoler.

    Mais probablement suis-je rabat-joie, dans le vrai sens du terme …

    Lien permanent Catégories : Humeurs 0 commentaire Imprimer
  • Charmants hommes à prendre. Pas sérieux, s'abstenir !

     Vous avez rêvé d’un homme intéressant mais pas barbant, plein d’humour, souriant, systématiquement disponible, courtois, de très bonne famille, sportif, fêtard, élégant, parfois secret mais jamais effacé, bon vivant, bon cuisinier, simple, ouvert d’esprit et a toutes propositions… l’homme qui a une chouette famille, celui qui aime les enfants, qui parle très peu de lui et qui vous regarde avec des yeux qui vous rendent belle.. l’homme qui a un très très très chouette « chez-lui » voir qui en a deux .. l’homme qui vous offre une boite d’anis de Flavigny (mes bonbons d’enfance !!) en vous déposant lessivé a la gare a 6.00 du matin – comme ca pour la surprise, celui qui ne râle jamais, et qui a systématiquement qqe chose de sympa a vous proposer avec plusieurs alternatives qui vous permettent de choisir… l'homme qui n'est pas comme ca qu'avec vous mais avec tout le monde..

    Si vous cherchiez un homme comme ça… il fallait me le dire !!!
    Non seulement j’en connais un, mais j’en connais même deux : O. et A. !!

    Après une telle annonce, je me dois forcément de taire leurs noms par souci de confidentialité.

    Mais sachez qu’ils existent et très sincèrement et de manière partagée avec d’autres d’ailleurs, je pense vraiment l’apologie que je viens d’en faire !!

    A. … ça fait bien plus de 15 ans que je le connais … les études, le quartier, les parents.. tout ça …

    A., c’est le gendre idéal !! Nombreux sont nos pères qui ont longtemps rêvé d’avoir A. pour gendre … et Régis et François ne sont probablement pas les premiers à en avoir exprimé le souhait … parce qu’en plus, A. chasse et O. aussi, d'ailleurs (et ça facilite quand même beaucoup de choses avec nos pères, la chasse !!).

    Bref A., c’est une crème et O. n’est autre que son comparse, son meilleur pote, son acolyte, son ami de 120 ans, son confident, son double, sa copie … et vice versa ( mais n’y voyez rien d’autre parce que même si Alexandre est un de leurs films préférés, ils vont me détester !)

    Arnaud & Olivier (flute, je l'ai dit !!), c'est un peu comme Heckel & Jeckel, Stan Laurel & Oliver Hardy, Jean-Marc Thibaud & Roger Pierre, Gilbert & Georges, Tic & Tac, David & Johnattan .. indissociables et, si l'un manque, ca ne rime plus à rien !

    Bon … évidemment, vous allez me demander comment cela se fait-il que deux hommes de la sorte soient célibataires !?

    Parce qu'il y a forcement un couac, continuerez-vous ! Et bien oui : il y en a un, ou deux plus exactement !!!

    Pour O., c’est son aversion très mal fondée pour la Picardie et ses habitants, comme pour toutes les régions de même typologie en France. Alors, forcement, ça réduit beaucoup le champs des possibles si on se penche sur la géographie et sur la typologie des populations de nos provinces francaises avec de tels critères!

    Pour A., c’est son inexactitude temporelle permanente ! A. n’est jamais, jamais , ja-mais, mais absolument jamais à l’heure, quel que soit l’enjeu ! Et ça, c’est un vrai problème !!!

    Mais ou veux-tu en venir? , me demanderez vous et je vous remercie d’avoir eu la patience de lire jusqu’ici !
    Là ou je veux en venir .. voilà l'histoire...

     Nous avions mis plus d’une semaine et échangé des 10aines de mails pour parvenir enfin à convenir d’une date ! C’était acté. Nous venions dîner chez O., à Rouen, ce mercredi 19 !

    Ce n’était pas gagné cette histoire : il y avait les néerlandaises à gérer en plus du retard prévisible (j’vous l’avais dit) du père A. !

    Bref , ça avait pris des plombes, de la bonne volonté aussi, mais c'était décidé, acté, acquis et c'etait une bonne chose !!

    Et là……… ces clampins de cheminots ont décidé, comme ça au hasard, de fixer leur grève a cette date là !! Grand, grand moment de solitude pour Sophie et moi à l’écoute de cette information.

    Mais velléitaires et optimistes, on s’était dit qu’on s’y tiendrait, quoiqu’il arrive …

    Et on a eu un train … à 20.15, on était à Rouen, attendues par O. . A. nous a rejoints. On a apperozé au champagne, au rhum vieux. O. nous a régalés. On a tenté de comprendre le monde (en tous cas on l’a refait) et ceux qui le peuplent avec… jusque 5.00 du matin !!

    Là où je voulais en venir, c’est que pour la première fois, c’est pas le père A. qui était en retard.. Non, non ! C’était nous. Et A. a eu beau traîner (oui Arnaud, t’as traîné !!) ce matin sous la douche, on a couru .. mais on l’a eu, notre train de retour. Et ça, c’est un vrai exploit !!!

    A. n’était pas en retard. O. n’a rien dit contre la Picardie. J’ai accepté de parler un peu de moi (t'as gagné, Arnaud!!)... Il n’y a pas eu un seul impair, une seule fausse note… chacun s’est dépassé voire surpassé sans le chercher … La soirée était tout simplement chouette… et , ça, je crois que ça mérite non seulement d’être souligné mais surtout d’être réitéré voire d'être recommandé !!!!

    Alors Mesdames (parce que je ne suis pas sure que ça intéresse tant que ca les messieurs et que je ne suis pas sure, non plus, que Batman & Robin soient d'accord, même si Alexandre, le film, tout ca ..) ..

    Puisque prochaine fois il y aura - on ne change pas une équipe qui gagne et là, on vient de masterizer - et si Mario & Luigi vous intéressent - je vous les ai qd même bien vendus !! - faites-le moi savoir. Je profiterais de cette occasion pour vous les présenter parcequ'ils méritent vraiment, vraiment l'aller/retour !!!

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 2 commentaires Imprimer
  • Débriefing avec Fred et Hubert

    La projection de la Marche de l’Empereur : c’est une occasion, parmi bien d'autres, de passer la soirée avec Fred et Hubert…

    Le film est truffé de belles images et de détails amusants pour qui ne connaît pas les manchots et leur parade reproducto-nuptiale ! Et c’était notre cas.

    Alors, après avoir laissé courir nos regards sur les banquises de l’antarctique, nous nous sommes retrouvés autour d’une bière, puis d’une deuxième, pour commenter tout cela, aller plus loin dans l’information et donc nous poser des questions pertinentes auxquelles Didier – expert es espèces au WWF - répondra, je l’espère…

    Et une discussion en amenant une autre, nous avons abordé le philosophique sujet du Génie… le reliant logiquement, dans nos pérégrinations hautement intellectuelles, aux notions de talent, d’éthique, d’opportunisme, de réussite, de pérennité, d’humanisme…

    Pour en arriver à la fatale question :

    A quoi le Génie se juge t-il ???!!!

    Mitterrand, Hitler, Einstein, les pharaons étaient-ils géniaux ?

    Le débat est lancé … !!!

    Moi je trouve ça vachement bon d’aller voir un film sur les manchots et d’en arriver à Mitterrand et son œuvre…

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 0 commentaire Imprimer
  • Girly WE

    Fanny La Féminine. Ses tenues font d’elle la plus « faâammme » du groupe.

    Florence La Sage. Elle parle peu mais ses mots font systématiquement mouche.

    Valérie La Romantique. Elle aime poser les vraies questions sur l’existence et les choses de l’amour.

    Chloée La Maladroite. Benjamine du groupe.

    4 filles . célibataires . brune, blonde, auburn et châtain . moyenne d’age : 34 ans… Pendant + de 24 heures Non-Stop . en autarcie . sans l’œil d’une caméra (et c’est tant mieux !).

    La Production a choisi de ne retenir que les passages a caractère informatif, respectant ainsi la sensibilité de certains de nos lecteurs.

    On retiendra donc de cet épisode ...

    - le barman du Tsé qui a des connaissances chez Darty… Oui oui !! c’est toujours bon a savoir !! Cependant, une qualité appelle parfois un défaut … et c'est le cas : Il a peut-être un réseau très développé, ce gentil barman, mais il est tout de même spécialement dur de la feuille ; parce que nous, on cherchait qq’un qui ait des connaissances chez Cartier … pas chez Darty !

    - les rillettes de la maman de Fanny qui a une très bonne adresse. Il suffit de l’appeler pour passer commande.

    - un chanteur plutôt amusant qu'on trouve prometteur : Gérald Genty (allez, cliquez dessus).

    - la boite à secrets de Fanny qui vaut vraiment, Vrai-Ment, vraaaiii-mmennt le détour !

    - le vin de fraise avec le caviar … deux produits rares et de qualité.. qui finalement passent plutôt bien ensemble.

     

    Je ne suis pas sure que nous n’ayons été QUE intelligentes pendant ce WE, sinon, je vous en aurais raconté un peu plus, cela va de soi (!) mais en tous cas, nous avons beaucoup ri !!!

    C'est quand vous voulez pour un nouveau Girly WE Tour…

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 0 commentaire Imprimer
  • Lors d'une girly night... ce qui se passe de commentaire !

    . C'est bizarre, l'amour. Je crois pas que les animaux vivent ca !

    . On ne peut rien obliger à rien.
    . Le monde est farci de salopes !

    V. Muller

    . Le mieux après un ours, c'est les lèvres.
    F. Garçon

    . Vous z'avez jamais les poils hyper durs ?
    F. Godfrain


    Je vous avais prévenus : c'était une girly night !!!

    Lien permanent Catégories : Il a été dit Imprimer
  • ..

     

    2422981fff1c00338a3e836ef18b3563.jpg
     
    Lien permanent Catégories : Ou encore Imprimer
  • Revue de Presse

     

    Quelques coupures que je garde précieusement parce qu'elles sont terribles !!

     4186eb2634e4395dd9701b4ed1db8d04.jpg 1f4c96f266fd2ed27568d32d4b709647.jpg bb6a37a6310dcf03cf0a9e834a3a644d.jpg
    57e01d53a196bcade5b5131fe5a70cb8.jpg6c222463c14eb0df3e2329444bf91f31.jpg
    5998eb1dd52134c964f33fde7ad2c0b0.jpg
     
     
    Lien permanent Catégories : Ou encore Imprimer
  • Les voleurs, les flics, le serrurier et mon voisin de palier …

    Il est 9.00 du matin et ca fait 20 minutes que je tourne ma clef dans tous les sens de la serrure. Rien n’y fait. De quoi commencer la journée en beauté. Je n’ai que ca a faire, moi, que de tenter de faire tourner ma clef dans une porte !!!

    Et mon voisin qui sort tranquillement de chez lui, me salue sympathiquement et descend rapidement ! Il a bien vu, quand meme, que je soufflais, le nez devant ma serrure, que j’avais probablement besoin d’aide !!! Les garçons, c’est plus ce que c’était, tout de meme !!

    Bon c’est vrai, je ne sais pas trop faire la demoiselle qui a besoin d’aide. Au contraire, je sais très bien faire la fille qui n’a jamais besoin de personne, en fait… mais passons !

    En tous cas il a rien vu, le Jean-Luc !

    Oui je l’appelle Jean-Luc parce que c’est comme ca qu’il s’appelle et que c’est qd même grâce a cette histoire que je connais enfin (!) le prénom de mon voisin avec qui finalement je partage beaucoup de choses depuis presque 5 ans !
    Un jour, il faudra que je vous raconte l’histoire de notre voisinage, Jean-Luc et moi… Mais plus tard !

    Donc, j’arrive au buro un peu furieuse. D’autant que c’est dans ce genre de matins là que les automobilistes conduisent le plus mal ! vous n’avez jamais remarqué ??? !

    Et mes collégues n'avaient rien trouvé de mieux que d'afficher un grand panneau "En voiture Simone" pour illustrer mon arrivée sur mon bureau (rapport a l'article du Monde) mais ce matin là, precisemment, je n'etais pas specialement d'humeur a plaisanter !

    J'ai donc passé une bonne partie de ma matinée a organiser une prise de RDV avec un serrurier. L’étude de ce marché est d’ailleurs intéressante : certains vous proposent leurs services pour 70 euros et d’autres pour 150 !!! je crois que le jour où ca ne va plus du tout, je ferais serrurier comme métier !

    Je quitte le boulot a 13.30… On a beau etre vendredi, c’est qd mm un peu tot !!

    Et lorsque les gars débarquent enfin devant ma porte, c’est pour me déclarer que ma porte a été forcée et que l’intention clairement affichée de celui qui s’est appliqué était de me cambrioler ! Coool … alors on appelle les flics pour déclarer tout ça… le serrurier change la serrure pour la modique somme de 621 euros !!! j’apprends que je ne suis pas couverte par les assurances pour ca et je passe ¾ d’heure chez les flics pour signer les déclarations.

    Certains auraient dejà soufflé, pesté voire ralé... En fait, en ce qui me concerne, j’adore aller chez les flics :

    Ya toujours une espèce de silence certainement lié a la crainte qu’il sont censés nous inspirer…

    D’abord, avant d’enguager toute discussion, je suis tenue de montrer patte blanche et chez eux patte blanche, ça sous-entend pièce d’identité. Tant que tu ne l’as pas présentée, on ne t’écoute pas !! Mais quand t'as un nom a ralonge comme le mien, ce n'est plus que l'on t'écoute .. non, non ! tu deviens simplement le sujet de curiosité : L'eleu de la Simone.. votre prénom c'est Simone ou Chloée? - et là je pars dans les sempiternelles explications... le nom courant, l'administratif ... tout ca ... au moins, ca brise le silence de ce commissariat trop silencieux !!

    Et, c’est Mr Damien Blanc, Gardien de la Paix, qui va s’occuper de moi. Il me précède dans un bureau pas chouette du tout, même s’il est moderne. Et là, question : Pourquoi est-ce que les bureaux de flics, même neufs, sont toujours moches ?

    Mais dans le bureau de Damien Blanc, il ya un plan cadastre de mon quartier. C’est assez joli. Et c’est ça qui va un peu décontracter l’ambiance. Je me penche dessus, le questionne sur les batiments que je ne connais pas. Il me propose un café mais a cette heure là, moi, le café, ça me fait tenir jusque 6.00 le lendemain. Alors je décline son offre et je lui explique mon histoire pour la deuxième fois.

    Il doit avoir mon age, Damien Blanc. Je pense même qu’il doit être plus jeune. Mais il a une bonne tête pour un policier. Sauf qu’il n’y connaît rien en informatique, si j’en juge les 40 minutes qu’il lui a fallu pour taper mes déclarations sur deux doigts !

    Mais je ne critiquerai pas trop la lenteur de son travail parce que ça m’a permis de discuter avec lui !! On a parlé des modes opératoires des voleurs puis et surtout de mon quartier, de la population, des bouchons, des PV pour les scooters, du Dépôt (l’établissement gay le plus hot du quartier) qui jouxte le commissariat dans lequel nous sommes. Je lui demande s’il est déjà rentré dedans, s’ils n’ont jamais de problèmes … et puis on en vient a ses horaires de travail, a Damien … et il me dit qu’il se sent concerné par la cause de mon ONG, que c’est bien… Il a l’air intéressé et pas si ‘flic’ que ça, en fait, parce qu’il en vient a considérer des ponts entre Greenpeace et nous, me demandant comment d’un point de vue politique ça fonctionnait ! Sympa, Damien Blanc ! Il commençait a me faire changer d’avis sur sa profession. Mais … c’est lorsqu’il m’a demandé de relire ma déclaration et de corriger les fautes d’orthographe SI j’en voyais, que j’ai reconsidéré ma vision. Il n'y avait pas moins de 10 fautes d'orthographe, le tout sur 1 page ½ de document !!!

    Ya rien a faire, même avec du matériel informatique moderne, même avec des petits jeunes sympas, même avec des locaux neufs (mais moches), ça ne changera pas !!! Cela m'a fait rigoler interieurement et c'etait le principal  ...  
    Ce fut sur ces considérations a propos de la profession d’officier de police que mon après-midi s’est achevé !

    C'est en rentrant chez moi que je suis allée frapper chez mon voisin - celui dont je vous parlerai un de ces jours - pour lui demander s'il n'a rien entendu cette nuit passée... C'etait l'occasion idéale de me presenter enfin a lui... depuis le temps que nous partageons nos musiques et nos activités mutuelles dans le couloir !!

    C'est là que j'ai appris qu'il s'appellait Jean-Luc !!! Peut-etre les debuts d'un voisinage moins timoré, qui sait ...

    En tous cas, cette journée etait pleine de decouvertes, de rencontres et, finalement, de moments interessants !!!

    Je souhaitais continuer la journée (ou plutôt la soirée qui commençait) dans cet esprit là, alors j’ai acheté du champagne et j’ai débarqué chez Valérie qui m’attendait. Ya rien de tel que des bulles de champagne pour la gaieté !!

    Et c'est a la santé des flics, des voleurs, du serrurier et de Jean-Luc, mon voisin de palier, que nous avons trinqué avant d'aller au Bus Palladium pour une soirée !

    Lien permanent Catégories : Billets du jour & Essais 0 commentaire Imprimer
  • En voiture Simone...

     C'est bien beau de plaisanter, mais encore faut-il savoir de quoi on parle !!

    Alors voila de quoi vous renseigner avant de me la faire ...

    D'ou vient la fameuse Simone de la non moins fameuse expression populaire "En voiture Simone !" ??

    La formule complète est : "En voiture Simone, c'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonnes." A notre grande surprise, ladite Simone existe bel et bien sous le patronyme complet de Simone Louise de Pinet de Borde des Forest, née à Royan en 1910 et titulaire du permis de conduire depuis 1929. Elle fut pilote automobile jusqu'en 1957, admirée de Fangio, après avoir conduit une Porsche, une Peugeot de course dans le Rallye du Maroc et une Dyna Panhard, le tout sans accident !


    Le Monde 07.01.2005

    Lien permanent Catégories : Ou encore 0 commentaire Imprimer
  • Les cancans entre collègues

    Edouard, il est gentil ... il est comme un ballon prêt a éclater !

    Carole B.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Il a été dit 0 commentaire Imprimer